Retraite des salariés du secteur privé

Vu le vieillissement de la population actuelle, la plupart des pays dans le monde essaie de trouver  une solution au maintien de l’équilibre financier retardant ainsi la retraite des salariés du secteur privé. En général, la cotisation des salariés est faite pour préparer leur futures retraites et la retraite globale est constituée par la retraite de base et la retraite complémentaire offerte par le régime Arrco et le régime Agirc si la personne retraitée est cadre.     

L’âge de départ en retraite des salariés du secteur privé

retraite-des-salaries-du-secteur-prive1.jpg

Dans le cadre général de l’emploi, l’âge de départ en retraite des salariés du secteur privé n’est pas fixe. Seulement, ils doivent savoir que plus ils partent plus tôt, le montant de leur retraite sera moins élevé. Au début, l’âge légal de la retraite des salariés du secteur privé était de 60 ans, mais vue la situation démographique de nos jours, on estime cet âge à 62 ou 65 ans d’ici 2018.

Cette loi légale n’empêche pas quand même le travailleur à partir sans atteindre  l’âge de retraite s’il a déjà fait plus de 160 cotisations trimestrielles validées. Suivant la société, la retraite des salariés du secteur privé est assurée par le régime Arrco en plus de la retraite de base, et les retraités peuvent obtenir des offres d’épargne pour compléter leurs pensions. Mais pour avoir cette retraite complémentaire sans aucune condition, il faut que la personne soit âgée de 65 ans et 4 mois au minimum.

Les pensions de retraite

les-pensions-de-retraite.jpg

La retraite des salariés du secteur privé est assurée dès qu’il est affilié à la société, mais la pension dépend du fait que l’employé soit cadre ou non cadre. Tout salarié bénéficie respectivement d’une pension complémentaire auprès de l’Arrco et de l’Agirc ou l’Arrco seulement. Le calcul de la pension de la retraite des salariés du secteur privé est basé sur un système par points.